Allocution de S.E.M. Zhang Lijun, Ambassadeur de Chine, a la ceremonie du lancement des travaux du pont general Seyni kountche
2018/07/19

Excellence Monsieur Kadi Abdoulaye, Ministre de l’Équipement,

Excellences Mesdames et Messieurs les Ministres,

Chers amis,

Bonjour!

C’est un grand plaisir pour moi de participer à cette cérémonie du lancement des travaux du Pont Général Seyni Kountché. Il y a un an, plus précisément le 17 mars 2017, S.E.M. Issoufou Mahamadou a posé la première pierre de ce pont et l’a baptisé Pont Général Seyni Kountché. Aujourd’hui nous nous rassemblons pour le lancement des travaux du projet, ce qui marque un autre important jalon du projet. Au cours de l’année passée, avec le soutien sans relâche du gouvernement nigérien et les efforts conjoints des experts, des techniciens et des ouvriers chinois et nigériens. Ainsi, je voudrais exprimer toutes mes gratitudes au Président de la République, à S.E.M. Ministre de l’Équipement et aux équipes chinois et nigériens!

Tout comme le Stade du Général Seyni Kountché, le Pont de l’Amitié sino-nigérienne et l'Hôpital général de Référence de Niamey, le Pont Général Seyni Kountché est un autre projet de grande convergence dans l’histoire d’aide du gouvernement chinois au Niger. Dotant d’un investissement de 557 millions de Yuan (soit environ 48.5 milliards de FCFA), ce pont représente aussi le plus grand projet dans l’histoire d’aide de Chine au Niger et le plus grand projet d’aide chinois dans le domaine des ponts et des routes en Afrique. J’ai tout l’espoir de croire qu’avec les efforts de nos deux parties, comme ce qu’attendent nos deux pays et nos deux peuples, tous les travaux pourront être accomplis à temps et le pont sera un projet de qualité.

En effet, depuis longtemps, avec pour but de promouvoir le développement socioéconomique du Niger et d’améliorer la vie de la population nigérienne, le gouvernement chinois a entrepris une vaste, profonde et fructueuse coopération avec la partie nigérienne dans les domaines à savoir l’énergie, l’exploitation minière, l’agriculture, la santé, l’infrastructure et j’en passe. L’année dernière, en janvier, quatre (04) écoles primaires financées et construites par la partie chinoise sont remises à la partie nigérienne, de même qu’en avril une ligne électrique de 132 kV et en mai le Backbone national en fibre optique. En novembre dernier, l'Hôpital Général de Référence de Niamey financé par le gouvernement chinois a été officiellement mise en service. Et pour répondre aux demandes du gouvernement nigérien, la Chine a aussi offert au Niger des dons des aides alimentaires d’urgence, des matériels médicaux et des médicaments anti-paludismes. Jusqu’à fin 2017, la partie chinoise a organisé des formations pour plus de 2000 talents nigériens de différents domaines tels que les affaires économiques, l’infrastructure, l’agriculture, l’éducation et la santé, ainsi créé une plateforme étendue pour les échanges et la coopération des technologies tous azimuts entre nos deux pays.

Mesdames et Messieurs,

À l’heure actuelle, le socialisme à la chinoise est entré dans la nouvelle ère, et le peuple chinois travaille à la réalisation des objectifs dit des Deux centenaires, le rêve chinois du grand renouveau de la nation chinoise et à la quête de son bonheur. De même que pour le Niger, depuis son élection, le Président de la République, S.E.M. Issoufou Mahamadou a accordé sa priorité au maintien de la sécurité et de la stabilité sociale, au renforcement des infrastructures, et à l’élimination de la pauvreté, tout dans le but de faire développer l’économie du pays et d’apporter plus de bonheur à son peuple. Cette année, en début septembre, nous accueillirons le Sommet de Beijing du Forum sur la Coopération Sino-Africaine, ce qui apportera de plus grandes opportunités à la coopération amicale et gagnant-gagnant entre nos deux pays. Et la Chine continuera de promouvoir la construction d’un nouveau modèle de relations internationales et la construction d’une communauté de destin de l’humanité, elle continuera d’approfondir nos relations avec l’Afrique sur la base du respect mutuel, le gagnant-gagnant et le développement partagé. Je suis convaincu que, avec les concepts partagés de développement en communs, nos deux peuples pourront continuer de se compléter et de travailler main dans la main en vue d’approfondir la coopération gagnant-gagnant sino-nigérienne et de réaliser leurs propres rêves.

Pour terminer, je forme le voeu que l’amitié entre nos deux peuples puisse garder toujours sa vitalité et soit éternelle comme le fleuve Niger!

Je vous remercie!

Envoyer ce lien à un ami
  Imprimer